Vœux du Maire 2018

Madame la Députée,

Madame la Conseillère Départementale représentant monsieur le Président,

Monsieur le Président de la Communauté de communes Brie des Rivières et Châteaux,

Mesdames et Messieurs les Maires, vice-Présidents, Elus, chers collègues,

Mesdames et messieurs les employés municipaux, représentants de l’Etat,

Présidents d’associations, commerçants et artisans,

Mesdames, messieurs,

Je vous remercie tout d’abord très sincèrement d’avoir répondu à notre invitation, et un merci particulier à nos élus intercommunaux, départementaux et nationaux qui ont fait le choix d’être parmi nous.

En janvier 2017, nous vous avions présenté en images notre bilan de mi-mandat et toutes les réalisations dans les différents domaines dont nous avons la charge.

Cette année, nous avons choisi de mettre l’accent sur les projets les plus importants que nous souhaiterions réaliser dans les deux années à venir.

Les premiers projets sont des projets d’urbanisation.

Notre PLU, approuvé en 2010, prévoyait plusieurs zones, dénommées 2AU, pour ouverture à la construction. Ces zones peinent à s’ouvrir et nous en constatons maintenant les conséquences avec une baisse de la population générale ainsi qu’une baisse des effectifs dans nos écoles qui risquent de conduire à des fermetures de classes. L’appétit démesuré de certains propriétaires et le raisonnement de certains derniers arrivés qui consiste à décréter « après mon installation, plus de construction » ne nous a pas facilité la tâche.

Les constructions récentes ne sont pas « démesurées » et ne suffisent même pas à assurer l’équilibre démographique, suite aux décès naturels.

Nous allons donc poursuivre nos projets d’urbanisation :

  • Lotissement Villemain
  • Lotissement Gallieni
  • Lotissement l’Orme au Loup
  • La Réhabilitation du centre-Bourg avec l’installation de commerces et d’autres projets comme un centre médical ou des appartements. Ce projet d’envergure a commencé par l’achat d’une parcelle de 2000 m2 donnant sur la place communale, achat financé par la vente d’un bien qui ne rapportait rien à la commune.

Nous espérons que ces futures réalisations vont nous amener de nouvelles familles qui rajeuniront la population

Notre restaurant scolaire étant déjà sous-dimensionné par rapport aux 200 enfants le fréquentant quotidiennement et nous obligeant à répartir les enfants en 3 services sur le temps imparti, nous avons commencé les phases d’études pour la construction d’une nouvelle cantine de 400 m2 qui pourra être modulable, polyvalente et servir aussi de salle des fêtes. Nous espérons une ouverture dès septembre 2019.

Au niveau voirie, nous sommes en cours d’aménagement du carrefour Sadi Carnot, carrefour redouté par les conducteurs et les conducteurs de bus en particulier. De gros travaux de démolition et d’aménagement de la chaussée et des trottoirs et autres zones de stationnement permettront une sécurisation du secteur pour tous les usagers.

Autre projet d’importance, la réhabilitation de la Grange le Roy. Ce site de 70 ha, le long de la RD 471, est actuellement une friche aux sols dégradés et au château délabré. Le projet, porté par la SAFER, porte une double ambition :

  • Le remblaiement d’une partie du site par apport de terres inertes et rendre réalisable une nouvelle exploitation agricole de noyers et de bois d’énergie
  • La restauration du château qui pourrait abriter des collections permanentes d’art contemporain et une fondation d’art numérique

Un hôtel et une base de vie d’artistes en résidence sont aussi prévus dans l’ancien corps de ferme du château.

Des premières réunions publiques pour vous informer et vous permettre d’apprécier l’opportunité de ce projet de valorisation agricole et culturel sont prévues au 1er trimestre 2018.

Pour nos jeunes, nous recherchons activement deux animateurs qualifiés pour ré-ouvrir l’Espace Jeunes et travaillons sur des projets de création d’un city-stade et/ou d’un skate-park.

Nous n’oublions pas l’entretien et l’esthétique de nos rues en poursuivant l’enfouissement des réseaux, rue après rue. Vu le coût de cette opération, nous avons décidé de ne réaliser ces travaux qu’une fois tous les deux ans. Les prochains travaux  seront donc programmés pour 2019.

Nous avons aussi fait l’acquisition d’une désherbeuse mécanique qui nous permettra, malgré l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires, de limiter l’enherbement de la commune et d’entretenir nos trottoirs et voirie de façon écologique

Tous ces projets ne verraient pas le jour sans une gestion stricte et rigoureuse de notre budget communal.

Nous vous présentons l’évolution de nos dépenses et recettes aussi bien en fonctionnement qu’en investissement sur les quatre dernières années.

Après deux années de hausse des dépenses de fonctionnement (2015 et 2016), nous avons mis en place un ambitieux programme de réduction des charges.

Une importante réorganisation des services municipaux avec pour ambition une réduction de 16% de la masse salariale  a été mise en place en octobre dernier et nous pouvons déjà constater son effet sur les 3 derniers mois de 2017. Nous avons été également très rigoureux sur les charges  à caractère général et pouvons constater une réelle diminution de celles-ci depuis deux ans, cela sans négliger le poste voirie qui l’avait souvent été dans les années antérieures.

Malheureusement nos recettes de fonctionnement, constituées essentiellement des dotations, impôts et taxes diminuent également.

Les pertes cumulées pour le budget de fonctionnement de la commune  depuis 2014 s’élèvent à 350 000€. Chiffre obtenu en considérant les baisses de DGF, l’augmentation des taxes et prélèvements et le transfert non compensé financièrement de certaines compétences sur les communes, 2014 étant l’année de référence.

Les taxes foncières et d’habitation sont stables sur les quatre années voire en légère diminution sur 2017.

Les différences importantes d’une année sur l’autre et la forte baisse des recettes 2017 sont dues à la diminution des taxes sur les droits de mutation (vente de biens immobiliers) et des taxes sur les terrains devenus constructibles.

En investissement, pour l’année 2017, sur 800 000 € de recettes d’investissement, 734 000 € proviennent de notre autofinancement.

Les subventions se raréfient jusqu’à tomber à 3900€ en 2017 sur les 300 000€ attendus.

L’état a un retard de plusieurs années dans le reversement de la FCTVA  et nous doit encore 224 000€ au titre des années 2014 et 2015.

Notre dernier projet, et non le moindre, est de continuer notre lutte contre les installations illicites, le défrichement et le remblaiement de zones naturelles. Si jusqu’à présent, toutes les actions menées (voir article pages 20 et 21) ont été des initiatives de la commune, l’Etat semble maintenant décidé à traiter le problème de la « cabanisation » et des installations illicites et a créé un groupe de travail dont la commune de Grisy-Suisnes fait partie.

Enfin, et je vais lui passer la parole, je remercie le Président de notre nouvelle communauté de communes «Brie des Rivières et Châteaux» de sa présence parmi nous.

Auparavant, permettez-moi de remercier, pour tout l’immense travail qui est fait quotidiennement pour rendre la vie des Grisyssoliens plus agréable, les employés municipaux, du secrétariat, à la technique et voirie, aux écoles et cantine, les bénévoles de toutes les associations, et encore un grand merci à toute l’équipe des Elus Municipaux, qui consacrent de très nombreuses heures sur leur temps personnel pour faire fonctionner la commune et tenter de satisfaire les habitants.

Merci également à nos deux associations musicales, l’ensemble vocal de Grisy-Suisnes et l’harmonie des Gués de l’Yerres, pour leur prestation de grande qualité et l’animation de cette cérémonie.

Pour nos lecteurs, le diaporama illustrant ces vœux se trouve ici et de nombreux sujets évoqués ci-dessus sont repris en détails dans ce même bulletin.